Haut-Uélé : la société civile s’inquiète de la forte présence des présumés rebelles LRA à Dungu

Une forte présence des présumés rebelles ougandais de la LRA armés est signalée depuis bientôt deux semaines dans plusieurs localités du territoire de Dungu (Haut-Uélé). La société civile locale qui livre cette information, dimanche 27 janvier, dit craindre la multiplication des exactions de ce groupe armé envers la population.

Déjà, ces hommes armés se livrent à des exactions, enlèvent des personnes et pillent les biens de la population lors de leur passage dans des villages, affirme la société civile.

De son côté, le directeur de la commission diocésaine Justice et Paix du diocèse de Dungu-Doruma, Abbé Jean-Pierre Bagudekia, en appelle à une intervention militaire.

« Selon les témoignages des populations, elles ont rencontré environ 150 personnes lourdement armées. Nous demandons au nouveau régime, aux élus de déployer des militaires pour que le peuple se repose de ces exactions malveillantes et criminelles qu’il a subies depuis 10 ans », a plaidé l’Abbé Bagudekia.

L’Administrateur du territoire de Dungu, Lambert Mongito, confirme ces informations.

Il déclare cependant que des dispositions ont été prises, sans plus de précisions.

« Nous avons entrepris une démarche devant les pousser à cesser avec cette aventure. Et ils sont maintenant dispersés dans la forêt », a-t-il dit.

Selon l’autorité territoriale, ces présumés rebelles de la LRA se dirigeraient au nord de son entité vers le territoire voisin d’Ango dans la province du Bas-Uélé.

Related posts

Leave a Comment