Tsunami en Indonésie: au moins 280 morts entre Java et Sumatra

Le bilan s’est considérablement aggravé au fil des heures : 281 personnes ont été tuées et des centaines blessées par un tsunami qui a déferlé samedi soir sur les rives du détroit indonésien de la Sonde, qui sépare les îles de Java et Sumatra, à la suite d’une éruption volcanique. Le bilan est toujours provisoire ce dimanche matin et les dégâts sont considérables sur cette partie du littoral.

Des centaines de bâtiments ont été rasés par la vague qui a déferlé sur les côtes méridionales de Sumatra et l’extrémité occidentale de l’île de Java aux alentours de 21h30 – 14h30, en temps universel. La vague a surgi après l’éruption du volcan Anak Krakatoa, qui est connu comme « l’enfant », c’est-à-dire issu du légendaire Krakatoa. Selon un bilan mis à jour ce dimanche 24 décembre à 7h heure française, au moins 281 personnes ont péri et les blessées se comptent jusqu’à près d’un millier, selon un nouveau bilan, sans oublier les dizaines de disparus.

Sur des images de la télévision, on voit que la vague a traîné sur la plage de Carita, site touristique populaire de la côte ouest de Java, un amoncellement de détritus divers, entre plaques de toitures en ferraille ou encore des morceaux de bois. Des arbres ont également été déracinés tandis que le sol est jonché de débris.

Erreur de prévision

Selon les autorités, le tsunami a pu être déclenché par une marée montante anormale due à la nouvelle lune, conjuguée à un glissement de terrain sous-marin provoqué par l’éruption de l’Anak Krakatoa, petite île du détroit de la Sonde qui sépare Java et Sumatra. « La combinaison (des deux facteurs) a causé un tsunami soudain qui a frappé les côtes », a expliqué M. Nugroho, ajoutant que l’agence géologique indonésienne menait une enquête pour savoir ce qui s’est passé exactement.

Related posts

Leave a Comment