Secteur du Développement rural de Dungu

La ville de Dungu  a une histoire difficile qui a contribué à la dégradation de sa situation socio-économique. En effet, elle a été particulièrement marquée par les soubresauts  historique de la République Démocratique Congo en général, mais par les événements locaux aggravant sa situation.

Le territoire de Dungu est marqué par  la dureté des conditions de vie pour ses habitants. Elle fait partie d’un territoire pauvre et enclavé, qui a de surcroit souffert des maux de guerres et de l’incursion de groupe armés. La population a un accès très limité aux services et à la moyenne substance. Cependant, la situation des ménages et que les Objectifs du Millénaires pour le Développement sont loin d’être atteints à Dungu, malgré les efforts de stabilisation du territoire qui semble aujourd’hui rélativement projetée des exactions, incursion de LRA et les HOUDANS, ce qui constituent un entrave au processus du Développement dans le territoire.( les efforts consentis doivent également permettre à Dungu, de se raprocher des OMD afin que les attentes principales de la population soient les mieux prises en compte et que les efforts des differentes Organisations Humanitaires convergés aux souhaits de la population.

 Sur le plan Environnement : La protection de l’environnement revêt un caractère particulier à Dungu étant donné la proximité de la réserve de chasse de gangala na – bodio et Parc national de la Garamba. Les rélations hommes – environnement sont caractérisées par l’exploitation du bois, qui est la source d’énergie de la totalité de la population. La principale cause de la coupe du bois est à la recherche de terres cultivables et au manque d’énergie électrique dans la région.

En termes d’environnement, mais également d’assainissement, la gestion n’est pas assez développée à Dungu. En effet ,44% de la population seulement ont accès à un moyen de gestion des déchets, et présente des risques important non seulement pour l’environnement mais également pour la santé de la population. Ainsi, les différentes priorités afin d’assurer un environnement durable à Dungu sont :

  • Renforcer l’élevage domestique (à relier à la priorité 3 de l’OMD)
  • Améliorer la gestion des déchets (mise en disposition de poubelle, mais également les pratiques de compost)
  • Renforcer la politique de reboisements (Réchauffement climatique) Le coupe des arbres au foret étant fréquents, il faudrait mettre en œuvre des politiques de reboisements afin de la protéger.
  • La lutte contre les érosions( Etablir un plan de contingence)

La pluie étant fortement dans la région, elle a des impacts sur la qualité des constructions et des routes. L’environnement devenant alors un frein a l’épanouissement des ménages. Ainsi, le contrôle des pluies par la lutte contre les érosions permettraient d’amoindrir les effets négatifs des pluies et améliorer les conditions de vie des populations .Pour ce faire, il faudrait notamment urbaniser l’agglomération de la ville de Dungu et construire la route provinciale, ainsi que les route de desserte agricole qui sont en état de délabrements.

Sur le plan social : La population est marque par la pauvreté, car le taux de pauvreté est d’environ 70%.Ce taux est particulièrement élevé chez les personnes déplacées de leur village puis que 80% des ménages déplacés se trouvent sous le seuil de la pauvreté.

La majorité des emplois occupés par la population de Dungu sont des activités non qualifiées. En effet, la principale source de revenus de la population de Dungu est l’agriculture et l’élevage de petits bétails, suivi des emplois non-qualifié et les commercants. Ces activités ne permettent pas à la population de gagner suffisamment de revenus, puisque le taux de la pauvreté pour les personnes travaillant dans ces domaines est  supérieur à celui des personnes travaillant dans les domaines qualifiés.

En outre, l’administration du territoire souffre à la fois d’un manque en ressource humaines et en ressources matérielles. Les infrastructures ne permettent pas de travailler dans des conditions adéquates puisque la plupart des bâtiments datent du periode colonial et sont dans un état de délabrement avancé. Certains services étatiques n’ont même pas du bureau. L’atteinte des OMD et l’amélioration du développement à Dungu nécessitera une amélioration des conditions de travail des services étatiques, réhabilités les tronçons routiers y compris les routes de desserte agricole, sécurité la région,

Economie en générale: Construire un Micro barrage hydro-électrique qui permettra d’améliorer la qualité des infrastructures de santé et leurs équipements, l’adduction d’eau et création des industries agro-alimentaires, agro pastorales, la création des industries de transformation et de production améliora les climats des affaires,afin de bouster l’économie au niveau de pic.


 

 

Domaines de formation dans lesquels ces centres évoluent

Proportion des villages ayant une école dans le territoire 46.88
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des centres d’encadrement professionnel 0.00
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des groupes/centres de développement communautaire pour les populations 0.00

Proportion des villages ayant au moins un centre de santé dans le territoire 1.04

km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois dernières années 0
km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois derniers mois 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois dernières années 244
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois derniers mois 0

Nombre d’emplois créés durant les trois derinères années par les coopératives, en faveur de la population rurale et périurbaine 10

Méthode d’évacuation des déchets la plus utilisée par la population rurale
Proportion des ménages utilisant la fosse arable 15.35
Proportion des ménages utilisant l’enfouissement 11.22
Proportion des ménages utilisant des latrines aménagées 7.54

Proportion des ménages ayant l’électricité via des kits solaires 0.39
Proportion des ménages ayant l’électricité via un groupe électrogène 0.29
Proportion des ménages ayant l’électricité via une micro-turbine 0.00

Proportion des villages approvisionnés en eau potable 28.65
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des sources aménagées 27.08
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des puits de forage 23.44
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable par sources aménagées & puits de forage 26.04
Autres méthodes d’accès à l’eau
45 villages utilisent les ruiselles, les eaux de pluie, les sources non aménagées et quelques points d’adduction

Related posts

Leave a Comment